La séparation de corps

Pour des raisons personnelles, philosophiques ou religieuses, les époux peuvent refuser l'idée du divorce. Ils peuvent se contenter d'introduire une demande de séparation de corps.

Les époux restent mariés, mais un certain nombre de droits et d'obligations issus du mariage sont supprimés (dont, en premier lieu, le devoir de co-habitation).

La séparation de corps entraîne automatiquement une séparation de biens des époux.

La procédure en séparation de corps, qui a connu un grand essor dans les pays où la tradition religieuse interdisait le divorce, tombe actuellement en désuétude : elle maintient artificiellement le lien du mariage, en le privant de la plupart de ses effets.