La séparation ou la communauté de biens

Avant de se marier, les futurs époux devront choisir entre deux systèmes d'organisation familiale totalement différents: soit un système de séparation de biens, soit un système de communauté. Les deux solutions présentent chacune des avantages et des inconvénients, et seuls les futurs époux pourront décider de la formule qui leur paraît la plus indiquée.

 

Quel régime matrimonial choisir ?

Un aperçu en image des deux régimes les plus courants : communauté ou séparation de biens ?

La séparation de biens ?

Le régime de la séparation de biens est semblable à celui des partenaires non mariés vivant ensemble en union libre ou en cohabitation légale: chacun est propriétaire de ses biens, et chacun est responsable de ses dettes éventuelles.

Il n'existe pas de solidarité automatique obligatoire entre les époux. Mais, le fait de se marier engendre cependant des droits et des obligations des époux, l'un à l'égard de l'autre.

L'utilisation du mot "séparation" pour qualifier ce régime est parfois mal perçu. Il n'est pas question de "séparer" des biens en unissant des personnes. Il vaudrait peut-être mieux penser à la notion d'indépendance des biens.

Les futurs époux qui préfèrent cette solution devront, avant de se marier, signer un contrat de séparation de biens.

Avantages et inconvénients de la séparation de biens.

Un patrimoine commun ?

D'autres couples préféreront unir les patrimoines en unissant les personnes. Peu importe l'origine des revenus: toutes les acquisitions et les économies appartiendront aux deux.

Les couples qui préfèrent ce type d'organisation familiale s'orienteront davantage vers les régimes de communauté.

Ils devront cependant être attentifs aux graves dangers que l'adoption de cette solution peut entraîner en cas de mésentente familiale ou, surtout, en cas d'existence de problèmes financiers.

Avantages et inconvénients de la communauté de biens. 

Avantages et inconvénients de chaque formule.

Les deux solutions présentent chacune des avantages et des inconvénients, et seuls les futurs époux pourront décider de la formule qui leur paraît la plus indiquée. Le notaire sera à leurs côtés pour les aider à la trouver en les conseillant et en rédigeant leur contrat en fonction de la manière dont les époux souhaitent gérer leurs patrimoines.