Les différents types de testament

Il existe trois manières différentes de faire un testament.

 

1. Le testament authentique

Le testament authentique, ou testament notarié, est dicté à un notaire, qui en dresse un acte. Le testateur dicte ses volontés au notaire, en présence de deux témoins, ou d'un deuxième notaire. Le testament est ensuite lu par le notaire et signé par toutes les parties. Ce formulaire est fortement recommandé lorsque le testateur n'est pas sûr de la validité de ses règlements ou lorsqu'il y a un risque de contestation.

 

2. Le testament olographe

Le testament olographe, est celui que le testateur écrit seul. Pour être valable, il doit remplir les trois conditions suivant :

  • Être écrit en entier de la main de celui qui l'établit. Peu importe le support mais il ne peut pas être dactylographié.
  • Être daté. La date peut être utile s'il y a plusieurs testaments. Sur la base de la date, il sera possible de déterminer ultérieurement si le testateur était compétent pour faire un testament à ce moment-là. S’il existe plusieurs testaments, on pourra aussi facilement déterminer le plus récent.
  • Être signé de sa signature habituelle.
 

3. Le testament international

Le testament international, plus complexe, mais qui peut être exécuté dans tous les pays qui ont ratifié la convention adoptant cette forme internationale de testament. Il nécessite l’intervention d’un notaire assisté de deux témoins. Ce testament peut être dactylographié. Il peut avoir un caractère de secret absolu. Le testateur doit remettre le testament dans une enveloppe au notaire, ou s’il le remet hors enveloppe, le notaire le place dans une enveloppe scellée. Le notaire doit écrire sur cette enveloppe un acte certifiant qu'elle contient le testament qui lui a été remis par le testateur, et y joint une attestation, de valeur internationale, quant au contenu de l’enveloppe.