Inconvénients du testament olographe

Le plus gros inconvénient du testament olographe est le risque de perte ou de destruction. Il y a cependant moyen de prendre certaines mesures pour garantir la conservation du testament.

Un testament olographe n'est pas souvent contrôlé par un notaire. S'il lui est remis après le décès, il sera trop tard pour vérifier la validité du document qui est parfois incomplet (manque de la signature ou de la date...), ou qui n'est pas suffisamment clair.

Les formalités à accomplir après le décès seront plus fastidieuses que si le défunt avait établi un testament authentique. A ce moment, le testament devra faire l'objet d'un acte de dépôt chez un notaire. Ensuite, pour pouvoir disposer des biens, les légataires devront, dans la majorité des situations, introduire une procédure d'envoi en possession devant le Président du Tribunal de Première Instance.