Les donations endéans les trois ans précédant le décès

Toutes les donations mobilières qui n'ont pas fait l'objet d'un paiement de droit d'enregistrement et qui ont été faites par le défunt pendant la période de trois ans précédant son décès sont considérées comme faisant partie de la succession, et le bénéficiaire devra les déclarer et payer les droits de succession. Par contre, s'il est prouvé que la donation a été faite plus de trois ans avant le décès, il n'y aura plus de droits de succession à payer !

La volonté du législateur est ainsi d'éviter qu'une personne, sentant sa fin proche, ne donne tous ses biens, sans que les bénéficiaires ne doivent payer de droits fiscaux. (par exemple par la voie d'un don manuel, d'une donation déguisée, d'une donation indirecte, ...).