Assurance au premier risque

Une autre possibilité s'offre à Monsieur WAUTERS: il peut demander à son courtier de l'assurer "au premier risque": il déterminera lui-même la valeur à assurer pour son bâtiment ou son contenu. Dans cette formule, il n'y a jamais application de la règle proportionnelle. Monsieur WAUTERS sera donc indemnisé intégralement pour les sinistres partiels, et, en cas de sinistre total, l'indemnité sera plafonnée au capital assuré.

Bien qu'il soit question de rendre obligatoire la couverture des catastrophes naturelles, Monsieur WAUTERS peut demander à son courtier de l'assurer auprès de compagnies qui couvrent les tremblements de terre, les inondations, ...