2. Droits et obligations

Les cohabitants de fait n’ont aucune obligation ni aucun droit l’un envers l’autre. Par contre, les cohabitants légaux et les personnes mariées ont des droits et obligations. Les cohabitants légaux ont l’obligation de contribuer aux charges du ménage (à proportion de leurs revenus), tout comme les couples mariés, mais ces derniers ont une obligation d’entretien plus poussée l’un vis-à-vis de l’autre, qui peut se poursuivre même au-delà du mariage, en cas de divorce (par le biais de la « pension alimentaire »). En outre, les couples mariés ont un devoir de secours, d’assistance et de fidélité, contrairement aux cohabitants légaux et aux cohabitants de fait.

Les cohabitants légaux, tout comme les époux, ont droit à la protection du logement familial : si vous vivez dans le logement de votre partenaire dont il est le seul propriétaire, il ne peut plus le vendre, le donner, l’hypothéquer ou faire de dettes sur cet immeuble sans votre accord. Les cohabitants de fait ne disposent pas de cette protection, sauf dispositions contraires dans une convention de vie commune.