Soucieux de la société

Partenariat avec la Fondation Roi Baudouin

Depuis sa création en 1976, à l’occasion des 25 ans de règne du Roi Baudouin, la Fondation prend de nombreuses initiatives dont l’objectif est d’améliorer les conditions de vie des citoyens sur les plans économique, social, culturel et scientifique. C’est dans ce cadre assez large qu’elle entretient des contacts privilégiés avec le notariat.

Chaque année, plus de 2,5 millions de personnes s’adressent aux études notariales. Les notaires prennent ainsi le pouls de la société. Bart van Opstal, ancien Président de la Fédération Royale du Notariat belge confirme : « Il s’agit souvent de choses personnelles, voire très sensibles, qui sont évoquées au sein de nos études. Les citoyens ont bien entendu besoin de réponses juridiques, mais pas uniquement : le droit ne règle pas tout. » Or, il se fait que dans cette multitude de situations individuelles rencontrées par les notaires, celles-ci cachent les faiblesses de notre système social. La Fondation Roi Baudouin (FRB) souhaite s’en inspirer pour venir en aide aux citoyens.

Un Réseau d'écoute des notaires

Dominique Allard, directeur du centre de philanthropie de la FRB : « De nombreuse choses nous échappent et parfois, il suffit d’agir sur un petit détail, apparemment insignifiant, pour améliorer considérablement la situation de certaines personnes. Mais il fallait détecter ce fameux détail. Partie de cette idée, la FRB a proposé au notariat de mettre en place un Réseau d’écoute. » C’est ainsi qu’en 2009, une cinquantaine d’interviews ont été menées auprès de notaires de tout le pays. Des témoignages en provenance de Flandre, de Wallonie et de Bruxelles, de zones urbaines et rurales, de notaires de différentes générations, d’hommes et de femmes.

L’objectif était d’inciter le notaire à faire "sortir" de son étude les histoires qui ont des retombées sociales peu ou pas connues. Par la suite, le notariat et la FRB ont décodé ces témoignages. C’est ainsi que différents chantiers se sont mis en place, dont notamment des guides pratiques.

Résultats

En 6 mois à peine (de septembre 2010 à février 2011), la FRB et le notariat ont publié pas moins de trois brochures : « Que faire lors du décès de son conjoint ? », « Séparés du jour au lendemain, que faire ? » et « Que faire face à la maladie d’Alzheimer ? »

A chaque fois, le principe est le même : prendre en considération quelques détails, apparemment minimes, pour améliorer considérablement la situation de certaines personnes.

Des séminaires à l'attention de professionnels et d'autres outils sortiront prochainement.

Consultez les brochures ici.