Organisation des funérailles

La famille du défunt doit prendre contact avec l'entreprise de pompes funèbres dès que le décès a été constaté, et que le médecin a pu préparer la déclaration de décès. Le choix de l'entrepreneur est totalement libre.

L'entrepreneur s'occupera d'abord de la personne du défunt, en procédant à sa toilette (en choisissant notamment avec la famille les vêtements à lui mettre). Concernant la mise en bière, il fixera avec la famille le moment qui convient le mieux en fonction du jour des funérailles et de la présentation du défunt. L'entrepreneur présentera un catalogue de cercueils et fournitures diverses en fonction de la qualité, et du budget que la famille et le défunt ont décidé d'y consacrer. Il établira un devis complet en fonction du budget de chacun, et en respect total avec sa déontologie professionnelle. Le corps du défunt peut être placé dans un funérarium, aussi bien dans le cas d'un décès à domicile que dans le cas d'un décès en clinique. Les funérariums sont agencés pour les rendre plus chaleureux et accueillants, et pour permettre de limiter les heures de visite, ou, au contraire, de les laisser libres. Toutefois, pour les familles qui désirent garder le corps du défunt à domicile, il est conseillé d'installer un système réfrigérant, pour des raisons d'hygiène et de sécurité.

L'entrepreneur se chargera également de la déclaration de décès à l'administration communale du lieu où le décès s'est produit. Il devra disposer de certains documents : carnet de mariage, carte d'identité du défunt, déclaration de décès du médecin, et, le cas échéant, la demande d'incinération. Il se chargera également de prévenir la commune du domicile ainsi que la commune du lieu d'inhumation. Il se chargera de l'obtention des différents actes de décès.

Ensuite, il organisera les funérailles avec les proches du défunt, en fonction des désirs du défunt et de sa famille : soit l'inhumation, soit l'incinération.

Habituellement, il se chargera de contacter lui-même la paroisse de l'endroit où le service religieux éventuel devra avoir lieu, en suivant les convictions philosophiques et religieuses du défunt et de sa famille. Il réservera les heures pour les services en fonction des disponibilités de la paroisse et des services communaux. Le protocole à l'église sera réglé par les soins de l'entrepreneur (disposition de la famille, commande de fleurs, ...), tandis que le prêtre prendra contact avec la famille pour organiser les messes, les lectures (épîtres, évangiles, intentions) et l'environnement musical éventuel.

L'entrepreneur proposera à la famille de s'occuper de la rédaction des faire-parts, et de la publication des annonces nécrologiques dans les journaux ou sur un site internet approprié. Il se chargera également de l'impression des cartes de remerciements ou des souvenir éventuels. Il peut également organiser la réception après les funérailles.

Pour les personnes qui n'ont pas de sépulture existante, il est possible, suivant les réglementations communales, d'avoir une concession gratuite pour une période limitée, et pour autant que le défunt ait été domicilié dans la commune. Il est également possible d'acheter une concession pour une ou deux personnes, un caveau familial, ou un columbarium pour les urnes.

Après les funérailles, l'entrepreneur pourra aider la famille dans le choix d'un monument funéraire, ou de l'enlèvement et de la repose du monument pour les concessions en pleine terre.

Consultez le site officiel des entrepreneurs de pompes funèbres de Belgique