19

Dois-je payer une contribution alimentaire pour un enfant que je ne veux pas reconnaitre ?

L'obligation alimentaire légale repose sur l'existence de la relation parentale (filiation naturelle ou adoptive). Le lien génétique prévaut. Cela signifie qu’une personne peut être tenue de payer une contribution d’entretien pour l’éducation d’un enfant, même s’il n’a pas reconnu l’enfant.

Un enfant qui n'a pas de père légal peut demander une à une personne qui a eu un rapport sexuel avec sa mère pendant la période au cours de laquelle il est légalement conçu.

Cependant, lorsqu'il existe un lien juridique (adoption, reconnaissance) de l'enfant établi en ce qui concerne une personne autre que le parent biologique, ce dernier ne sera plus tenu au paiement d’une contribution alimentaire envers son enfant.

Seul l’enfant pour introduire une action en vue de bénéficier d’une contribution alimentaire. Un enfant mineur est réputé incapable de faire la demande lui-même et sera donc représenté par son représentant légal, sa mère ou un tuteur. Cette demande doit en principe être déposée dans un délai de trois ans à compter de la naissance ou, si l'homme a déjà versé une contribution de sa propre initiative, à compter de la cessation de l'aide. De cette manière, le père biologique peut être obligé de payer des frais d’entretien envers son enfant. Cela n'implique pas un droit à l'autorité parentale ou un droit aux relations personnelles avec son enfant. Il ne peut l'obtenir que s'il est reconnu comme père légal. Il pourrait éventuellement obtenir un droit aux relations personnelles auprès du tribunal s'il peut démontrer une relation affective durable avec l'enfant et que le contact serait également dans l'intérêt de l'enfant.