Capacité du testateur

Celui qui établit son testament doit pouvoir être capable d'exprimer valablement et librement ses volontés.

Il faut donc que le testateur soit sain d'esprit et soit toujours capable d'exprimer sa volonté en totale liberté. Utiliser dans un testament une clause stipulant que l'on est "sain d'esprit" n'apporte rien!

Il est très difficile d'apporter après le décès la preuve de ce que le testateur disposait toujours de toutes ses facultés intellectuelles, et qu'il n'a fait l'objet d'aucune pression. Pour ces raisons, il vaut souvent mieux choisir la formule du testament authentique. Le notaire pourra constater lui-même si le testateur est bien libre et capable; dans le cas contraire, il s'abstiendra de recevoir le testament. Dans le cas d'un testament olographe, cette preuve est souvent beaucoup plus difficile à établir.

Il existe également certaines règles particulières à certains types d'incapacité, par exemple :

- un enfant mineur ne peut établir un testament que dans certaines conditions

- une personne mise sous administration provisoire aura besoin de l'accord du juge de paix.