Le bien doit exister lors du décès

Pour pouvoir être légué, il est évident que le bien doit exister au moment du décès. Pas question de léguer un bien qui n'existera que plus tard.