Les garanties

La prudence est une qualité des banquiers: Ils mettent à votre disposition l'argent de leurs épargnants et veulent avoir la certitude que les sommes seront bien remboursées. Il existe une multitude de garanties. Voici les plus usuelles:

- la caution : la banque estime que, puisque vous n'avez pas de revenus fixes, vous ne présentez pas les garanties nécessaires. Elle pourra demander que quelqu'un s'engage à payer à votre place si vous ne le faites pas volontairement.

- le gage: vous pouvez laisser votre belle montre en dépôt chez votre ami qui vous a prêté 125€: il vous la rendra lorsque vous l'aurez remboursé. De même, vous pouvez laisser chez votre banquier des bons de caisse qui serviront de garantie pour le prêt que vous sollicitez.

- l'hypothèque: au lieu de remettre un bien en dépôt chez votre créancier, vous lui donnez un droit sur votre immeuble, ce qui lui permettra de le faire vendre en cas de non-paiement, et de récupérer ce que vous lui devez, en respectant la procédure de la saisie immobilière.

- la solidarité et l'indivisibilité entre les différents débiteurs, qui permet au créancier de choisir le débiteur à qui il réclamera le remboursement de la dette.

- la délégation de salaires: si vous ne payez pas, le banquier pourra s'adresser à votre employeur pour qu'il lui vire la partie de votre rémunération qui peut être saisie.

- la délégation du prix de vente: vous empruntez en attendant de pouvoir vendre votre immeuble; cette solution se rencontre principalement dans les crédits de pont.

- l'assurance-décès : si, malheureusement, vous veniez à décéder avant le remboursement du prêt, la compagnie d'assurances lui versera un capital déterminé.

- l'avenant de créance hypothécaire au contrat d'assurance-incendie.

- un mandat hypothécaire qui suffit parfois dans certains cas.

Toutes ces garanties ne sont pas automatiques: elles doivent être prévues dans le contrat.