Recherche d'un terrain

La construction de la maison de ses rêves ne peut s'envisager que si le terrain est adapté. La première étape sera donc le recherche du bon terrain.

Le choix de l'endroit où un ménage souhaite faire construire est personnel. Certains préféreront la pleine campagne, d'autres un nouveau lotissement ou un milieu urbain. Cependant, tous les candidats à la construction devront faire attention à certains points avant d'acheter le terrain sur lequel ils feront construire.

Tout d'abord, il y a les questions propres à chaque ménage, et auxquelles il n'est pas possible de répondre globalement : ceux qui ne possèdent pas de voiture devront veiller à s'assurer de ce que les environs sont bien équipés en transports communs ; ceux qui ont des enfants veilleront à la proximité d'écoles ; d'autres penseront à l'existence de grande surface ou de petits magasins dans les environs ; certains seront plus attachés à la présence d'un encadrement médical ou pharmaceutique près de leur future habitation ; certains autres s'attacheront plus à la personnalité de leurs voisins immédiats, ou à la langue de la région...

Dès que l'environnement est choisi, les amateurs sillonneront les régions désirées, à la recherche d'un panneau ou de tout autre indice révélant une possibilité d'acquisition. Ils consulteront également les annonces publiées régulièrement dans la presse, et questionneront les notaires ou les agents immobiliers implantés dans la région de leur choix. Ils pourront comparer les prix et finalement, se décider.

Avant de s'engager, les amateurs prudents doivent poser plusieurs questions. Tout d'abord, ils doivent connaître la superficie exacte du terrain, et se renseigner sur l'existence éventuelle d'un mesurage. Cela leur permettra déjà de déterminer la surface maximale de la maison qu'ils feront construire. Ils pourront également vérifier si un bornage a été effectué : en effet, il est déjà arrivé que des propriétaires voisins déplacent des clôtures pour agrandir leur propriété! Ils vérifieront également la situation du terrain, son ensoleillement, ou son environnement immédiat.

Ils devront ensuite vérifier les différentes prescriptions urbanistiques, en demandant éventuellement la production d'un certificat d'urbanisme : que peut-on construire? Une maison unifamiliale, une fermette, un chalet de vacances?

Pour ceux qui ne sont pas pressés de construire, il faudra vérifier s'il existe une obligation de bâtir ; dans l'affirmative, ils se renseigneront sur les délais.

Si le terrain fait partie d'un lotissement, le candidat acquéreur devra respecter les conditions imposées dans l'acte de lotissement ; il devra demander une copie de cet acte avant de prendre une décision quelconque. Cet acte le renseignera également sur l'existence d'éventuelles servitudes.

La voirie qui borde le terrain est peut-être équipée de toutes les canalisations, mais celui qui fera construire devra supporter des frais importants de raccordement aux différents réseaux publics d'eau, de gaz, d'électricité, de télédistribution ou d'égouts.

L'amateur devra également vérifier si le terrain n'est pas occupé et demandera les informations sur les conditions à respecter pour obtenir la libération du bien.

Certains propriétaires de terrain se rendent compte, trop tard, qu'en raison de nappes d'eau souterraines, le sous-sol n'était pas suffisamment stable pour permettre une construction en matériaux dur : ils ont dû faire implanter de coûteuses fondations en béton qu'ils n'avaient pas prévues. A ce moment, ils regretteront sans doute de ne pas avoir fait procéder à une analyse du sol, avant l'acquisition du terrain. Si le sous-sol présente des risques, ne vaudrait-il pas mieux demander au vendeur cette analyse avant l'acquisition du terrain? De plus, pour le vendeur, elle constituerait un bon argument de vente.

Si toutes ces précautions sont prises, le candidat constructeur sera mieux armé pour se lancer dans la grande aventure...